explorer le dossier racine » Recherche » thèmes de recherche » Thème 3 : Intégration des pays en développement dans l’économie mondialisée

Thème 3: Intégration des pays en développement dans l’économie mondialisée

Dernières publications

Annales d’Economie et de Statistique Immigration Policy and Macroeconomic Performance in France, Annales d’Economie et de Statistique, vol. 121/122, p. 279-308 D'ALBIS [H] , BOUBTANE [E] , COULIBALY [D]
Southern Economic Journal Bond Markets Initiation and Tax Revenue Mobilization in Developing Countries, Southern Economic Journal, vol. 83, p. 550-572 BALIMA [WH] , COMBES [J-L] , MINEA [A]
The Journal of Development Studies Financial Factors and Manufacturing Exports: Firm-Level Evidence From Egypt, The Journal of Development Studies KIENDREBEOGO [Y] , MINEA [A]
Applied Economics Financial development and poverty: evidence from the CFA Franc Zone, Applied Economics, vol. 48, p. 5421-5436 KIENDREBEOGO [Y] , MINEA [A]

Animateur : S. Bertoli

L'intégration des pays en développement dans le système économique mondial a progressé selon plusieurs dimensions au cours des dernières décennies. Leur part dans le commerce mondial des marchandises a augmenté de 25 à 47 pour cent entre 1980 et 2010. Les pays en développement ont absorbé plus de la moitié du total des investissements directs étrangers (IDE) entrants en 2012, avec environ un tiers du total des IDE sortant qui provenaient des pays en développement. Les flux des migrants internationaux ont aussi augmenté sensiblement, comme en témoigne la part de la population née à l'étranger résidant dans les pays de l'OCDE, qui est passée de moins de 5 pour cent en 1985 à environ 10 pour cent en 2005. Les multiples aspects de l'intégration, et les transferts technologiques qu’y sont liés, contribuent à façonner l'évolution des structures économiques des pays en développement. Alors que l'intégration peut contribuer au développement économique, elle peut également réduire l'espace politique des pays en développement, limitant les marges de manœuvre pour l'adoption de politiques économiques mieux adaptés à leurs besoins spécifiques.

Le cycle de négociations, qui a débuté en 2001, avec le Programme de Doha pour le développement à l'OMC porte sur des sujets, tels que les dispositions relatives au traitement spécial et différencié ou les aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce. Ces sujets ont une influence directe sur la capacité des pays à adopter des politiques de développement proactives. L'intégration dans l'économie mondiale peut aussi mettre en péril, par exemple à travers une baisse des recettes tarifaires ou à travers la difficulté de taxer les entreprises multinationales, les ressources financières dont les pays ont besoin pour mettre en œuvre des politiques de développement. En outre, la montée en puissance de la Chine génère des pressions concurrentielles qui peuvent étouffer la diversification économique et l'industrialisation dans les pays les plus vulnérables.
Les recherches menées au CERDI explorent les différents effets et les différents défis liés à l'intégration des pays en développement dans l'économie mondiale, notamment l’analyse de l’impact des investissements directs étrangers, l’étude des politiques de taux de change, ou la compréhension des phénomènes migratoires.